Pays-de-la-Loire
Martine Hoogschagen
Fondatrice d' Au Passage du Gois, Challans-Gois

Si tu veux, tu peux !

Portrait complet de Martine Hoogschagen

  Pays-de-la-Loire
Martine Hoogschagen
Fondatrice d' Au Passage du GoisChallans-Gois

Si tu veux, tu peux !

Au Passage du Gois : l’aventure entrepreneuriale de Martine Hoogschagen en Vendée

Propriétaire avec son mari d’une ancienne ferme ostréicole à Beauvoir-sur-Mer en Vendée, Martine Hoogschagen a relevé le défi de quitter les Pays-Bas, sa terre natale.

Elle a ouvert des chambres d’hôtes sur le littoral vendéen en 2006. Depuis, Au Passage du Gois reçoit les vacancier·es près de la chaussée submersible à marée haute qui relie l’île de Noirmoutier au continent. Retour sur un parcours entrepreneurial motivé par la soif de liberté et l’envie de vivre en bord de mer !

 

Comment est né le projet d’ouvrir des chambres d’hôtes en Vendée alors que vous êtes hollandaise ?

 

Mon mari et moi avons toujours été connectés à la France. Pendant mes études de commerce, j’ai passé un été en tant que jeune fille au pair en Bretagne. J’ai aussi travaillé un an dans le Morbihan à la fin de mon cursus.

Avec mon mari, nous voulions vivre sur le littoral loin de la ville et là où la vie est plus calme. L’idée d’ouvrir des chambres d’hôtes est apparue peu à peu : notre projet a mijoté pendant plusieurs années ! Nous avons cherché une maison et notre projet a pris forme en Vendée.

 

Qu’appréciez-vous le plus dans votre activité d’indépendante ?

 

Quand on est entrepreneur·e, on doit prendre et assumer ses propres décisions. Le fait de ne pas avoir de hiérarchie nous rend responsables de nos choix. Cela me plaît !

J’apprécie aussi de ne plus avoir à assister à des réunions comme par le passé quand j’étais salariée. Mais ce que j’aime le plus au quotidien, c’est recevoir nos hôtes.

La bonne humeur règne dans notre maison ! C’est un plaisir de rendre le plus agréable possible le séjour des touristes. Nous rencontrons des voyageurs et voyageuses de différents horizons : c’est très enrichissant ! L’écoute et le relationnel sont au cœur de notre quotidien.

 

 

 

Quel défi avez-vous dû relever pendant toutes ces années ?

Quand nous sommes arrivés en 2006, nous ne maîtrisions pas totalement la langue française. Nous avons progressé peu à peu.

Côté entrepreneurial, on trouvait peu d’informations sur Internet à cette époque. Mais nous avons eu la chance d’être accompagnés par la CCI, la Mairie, le Centre des Impôts et par l’OTSI. La CCI de la Roche-sur-Yon nous a guidés pour monter notre projet.

 

 

 

Comment la Vendée favorise-t-elle l’entrepreneuriat ?

C’est un département très dynamique qui déploie beaucoup d’énergie pour favoriser la création d’entreprise. Il existe de réelles opportunités pour entreprendre en Vendée. La Communauté de Communes de Challans Gois soutient aussi les entrepreneur·e·s.

Elle organise des événements pour les professionnel·le·s du tourisme comme nous. La CCI met également en place des formations et des ateliers pour les entrepreneur·e·s.

 

Comment avez-vous réussi à développer votre gîte depuis 2006 ?

Nous avons eu la chance d’être très bien accueillis dans la région. Depuis 2006, le métier a beaucoup changé. Au départ, notre gîte était référencé dans des guides.

Aujourd’hui, nous bénéficions d’une bonne visibilité grâce à notre site web qui est ancien et très riche en informations sur la région. Nos client·e·s reviennent aussi d’année en année et le bouche-à-oreille fonctionne bien.

Il existe une véritable entraide avec nos collègues propriétaires de chambres d’hôtes du secteur. Si on est complet, on envoie les personnes vers d’autres logements et cela est réciproque !

 

 

Que vous apporte votre participation à l’antenne de Femmes des Territoires de Challans ?

 

J’apprécie les rencontres avec des professionnel·le·s de différents secteurs d’activité. On échange sur nos réussites et nos difficultés. Les ateliers permettent d’aborder des thématiques qui nous concernent toutes : le juridique, les réseaux sociaux, le développement personnel, la communication, etc.

L’ambiance est très positive ! J’apprends des choses à chaque afterwork. C’est un espace multifonctionnel d’écoute et d’entraide qui apporte beaucoup d’énergie !

 

 

Que diriez-vous à une entrepreneure sur le point de se lancer dans l’aventure ?

 

Si tu veux, tu peux ! Ton idée de départ va peut-être évoluer au fil du temps, mais en t’entourant tu arriveras à mener à bien ton projet !

 

 

Un portrait réalisé avec le soutien de Bpifrance, Région Pays de la Loire et Préfet de la région Pays de la Loire


Contacter et suivre Martine Hoogschagen


Un portrait rédigé par Marie Hélène Dos Santos
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris

Découvrir d'autres portraits

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

Voir ce portrait
 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

Voir ce portrait
 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

Voir ce portrait
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris