Occitanie
Barbara Pham
Formatrice en Marketing Digital, Montpellier

Osez voir loin et grand, mais acceptez d’avancer à petits pas

Portrait complet de Barbara Pham

  Occitanie
Barbara Pham
Formatrice en Marketing DigitalMontpellier

Osez voir loin et grand, mais acceptez d’avancer à petits pas

Concilier vie professionnelle et vie personnelle est le nouveau challenge du troisième millénaire. Barbara Pham a relevé le défi en quittant son poste de juriste à Paris pour suivre son mari et s’occuper de Clara et Loane, ses filles de 10 et 7 ans. A Montpellier, ville où elle a posé ses valises, elle est devenue formatrice en marketing digital et coordinatrice locale de Femmes des Territoires. Aujourd’hui, elle a réussi à trouver l’équilibre qu’elle souhaitait entre épanouissement professionnel et personnel.

 

Barbara, en quoi consiste ta nouvelle profession de formatrice en marketing digital ?

Je forme et aide les entrepreneur.e.s à définir une stratégie digitale adaptée à leur domaine et mettre en place les actions nécessaires pour développer leur activité grâce aux outils digitaux.

 

Quel est le plus grand défi professionnel que tu as dû affronter ?

Poser ma démission. Je n’ai pas quitté mon travail parce qu’il ne me plaisait pas, mais pour m’adapter à ma vie familiale, suivre mon mari et être plus libre de m’occuper de mes filles. Quitter le confort pour l’inconfort n’a pas été une décision facile à prendre.

 

Ton ancien travail de juriste te manque-t-il ?

Il me manque de travailler en équipe, je m’entendais très bien avec mes collègues. Ce manque est compensé par les nouvelles rencontres, virtuelles et en physique, dans le cadre de mon activité professionnelle et en tant que coordinatrice de Femmes des Territoires à Montpellier.

 

Comment se déroule ta journée type ?

Mon emploi du temps est calé en fonction du rythme de l’école. Mes journées sont très variées. J’alterne des formations que je peux dispenser en présentiel ou en visio, la création de contenu pour les réseaux sociaux ou pour les formations mêmes, le réseautage, les rendez-vous dans le cadre de Femmes des Territoires…

 

Ces dernières années tu as vécu à Paris, à Toulouse et enfin à Montpellier. Comment trouves-tu cette ville d’un point de vue professionnel ?

Montpellier est une ville du sud dynamique. On y trouve des entreprises très différentes, dans tous les secteurs du tertiaire, du commerce, du bien-être, du numérique, et plusieurs start-up.

 

Pour réussir son aventure entrepreneuriale, de quels atouts doit disposer une femme ?

La confiance en elle et la persévérance. Selon Hal Herold, auteur du livre « L’équation du miracle », la méthode pour atteindre tout objectif repose uniquement sur deux décisions : conserver une foi inébranlable et fournir un effort extraordinaire.

 

Crois-tu au concept de sororité entre entrepreneures ?

J’y crois beaucoup, pour cette raison j’ai souhaité m’engager en tant que coordinatrice pour Femmes des Territoires. Sans vouloir exclure les hommes, qui mieux qu’une entrepreneuse qui a connu les mêmes difficultés et les mêmes doutes peut conseiller et aider d’autres entrepreneuses ? Au-delà d’être un challenge professionnel, l’entrepreneuriat est une aventure humaine, enrichie par les rencontres, les échanges et le partage. Nous avons toutes des compétences et des parcours différents qui peuvent profiter aux unes et aux autres.

 

As-tu déjà reçu des coups de pouce ?

Oui ! Le premier coup de pouce est venu de mon mari, il m’a soutenu dans chaque étape de la création de mon entreprise même si mon choix de réorientation a paru très surprenant pour beaucoup de mes proches. Le second vient d’un formateur que je ne connaissais que par le biais de son blog. Pour le lancement d’une de ses nouvelles formations, il proposait un beta test gratuit. J’ai été sélectionnée et j’ai pu me former avec lui pendant un an dans de nombreux domaines du marketing digital. Sans son accompagnement, je n’aurai peut-être pas développé mon activité.

 

La plus grande différence entre une entrepreneure et un entrepreneur ?

J’ai l’impression que beaucoup de femmes (dont moi) s’interrogent trop sur leur légitimité et sur leurs compétences avant d’agir. Cela peut engendrer de la procrastination, voire même l’inaction totale. Les hommes, en revanche, sont plus dans l’action.

 

Un conseil pour les jeunes entrepreneures de demain ?

Osez voir loin et grand, mais acceptez d’avancer à petits pas. C’est le message que j’essaie de faire passer à mes filles au quotidien.


Contacter et suivre Barbara Pham

Mail : barbara_pham@yahoo.fr
Téléphone : 0756996631

Un portrait rédigé par Alessia Strinatti
Photo-Femmes-Des-Territoires-
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris

Découvrir d'autres portraits

 Ile-de-France

Ludmila Piat

Fondatrice de Versa Résolutions

Paris

Le plus difficile, c’est le premier pas ! Une fois que tu l’as fait, le reste suit !

 Auvergne-Rhône-Alpes

Claude Cohen

Fondatrice de C TELLEMENT VOUS

Clermont-Ferrand

Être multi casquettes nécessite de se former sur les sujets que nous maîtrisons le moins

 Ile-de-France

Ludmila Piat

Fondatrice de Versa Résolutions

Paris

Le plus difficile, c’est le premier pas ! Une fois que tu l’as fait, le reste suit !

Voir ce portrait
 Auvergne-Rhône-Alpes

Claude Cohen

Fondatrice de C TELLEMENT VOUS

Clermont-Ferrand

Être multi casquettes nécessite de se former sur les sujets que nous maîtrisons le moins

Voir ce portrait
Photo-Femmes-Des-Territoires-
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris