Ile-de-France
Céline Roegiers
Fondatrice de CR Coaching, Nanterre

Osez, mesdames, soyez audacieuses et visez grand !

Portrait complet de Céline Roegiers

  Ile-de-France
Céline Roegiers
Fondatrice de CR CoachingNanterre

Osez, mesdames, soyez audacieuses et visez grand !

Avec CR Coaching, Céline Roegiers place l’égalité femmes-hommes au cœur de son action.

 

Fervente humaniste et féministe passionnée avant tout par les relations humaines, Céline Roegiers accompagne les talents féminins à se sentir légitimes.

Avec CR Coaching, elle a à cœur d’aider les femmes à lutter contre le syndrome de l’imposteur. Elle accompagne aussi les organisations dans leur politique de féminisation.

C’est avec enthousiasme qu’elle s’investit dans son rôle de co-coordinatrice de l’antenne de Femmes des Territoires de Nanterre.

 

Quel a été ton parcours jusqu’à la création de CR Coaching ?

 

J’ai occupé des fonctions de cadre commerciale au sein de grands groupes et de sociétés dans la Tech pendant 25 ans. Cette expérience professionnelle m’a vraiment enrichie.

J’ai passé plusieurs années à manager des collaborateur·rice·s techniques et commerciaux dans un secteur d’activité masculin et cela m’a ouvert les yeux. J’ai vu beaucoup de collaboratrices, consœurs et amies ne pas oser prendre leur place par manque de légitimité. Ce problème récurrent m’a interpellée.

Dans cet univers principalement masculin, je me suis rendu compte que les femmes n’osaient pas s’affirmer. À ce moment-là, mon métier avait moins de sens pour moi, j’ai donc sauté le pas pour me former au coaching !

 

Comment expliques-tu ce choix de reconversion ?

 

J’ai voulu me concentrer sur la relation humaine en portant mon attention sur l’équité femmes-hommes dans les organisations. Plusieurs problématiques se posent actuellement dans le monde de l’entreprise : attirer, garder et faire évoluer les talents féminins.

Les sociétés de plus de 1000 salarié·es devront compter au moins 30% de femmes cadres dirigeantes et membres d’instances dirigeantes à partir du 1er mars 2026. Je voulais contribuer à mon niveau à plus d’égalité femmes-hommes dans le monde professionnel.

Je me suis donc formée au coaching à l’université de Paris 8 en 2021. Mon mémoire portait sur l’accompagnement du syndrome d’imposture avec le coaching cognitif et comportemental. Aujourd’hui, je suis coach exécutivediplômée d’État et experte en syndrome d’imposture.

 

Comment accompagnes-tu les femmes et les entreprises ?

 

Je travaille avec un collectif d’expertes avec Vanessa Teresa Goliard et Isabelle Guegan de Retour à Bord et nous proposons une offre commune.

Ensemble, nous sommes animées par la même ambition : répondre aux enjeux liés aux carrières féminines. Nous accompagnons donc les organisations dans leur politique de féminisation selon ces 3 axes :

● développer la légitimité en travaillant sur le syndrome de l’imposteur, le renforcement du leadership, le mentorat, l’élargissement du réseau professionnel ;
● accompagner les périodes de vie charnières des parcours féminins, avant, pendant et après les pauses liées à la parentalité ;
● adapter l’environnement et créer des stratégies qui favorisent l’évolution et la reconnaissance des femmes au sein des organisations.

 

Quel a été ton plus grand défi professionnel ?

 

Celui de me reconvertir et de me lancer en tant qu’entrepreneure ! J’ai pris un vrai tournant dans ma vie professionnelle.

Aujourd’hui, mon plus grand défi est de contribuer à plus d’égalité. Cette reconversion m’a permis de retrouver un nouvel élan qui me motive à me lever chaque jour !

 

L’entrepreneuriat est donc devenu une évidence dans ta reconversion ?

 

Oui, exactement. J’ai souhaité remettre du sens en apportant ma contribution sur les enjeux de l’égalité femmes-hommes. J’avais aussi besoin de flexibilité, d’autonomie et d’indépendance.

Évoluer dans un environnement de liberté, c’est un luxe ! Même si tout est relatif, car quand on travaille pour soi, il faut être très organisé·e.

 

Tu es aujourd’hui co-coordinatrice bénévole de l’antenne de Nanterre de Femmes des Territoires. Qu’est-ce qui t’anime dans ce rôle ?

 

J’ai été accompagnée lors de la création de mon entreprise et j’ai voulu continuer à faire partie d’un réseau pour ne pas rester seule.

J’ai tout d’abord été adhérente à Femmes des Territoires, puis j’ai rejoint Prisca Grandy pour animer l’antenne de Nanterre.

Cela participe à mon alignement et fait sens avec mon projet de contribuer à plus d’égalité et de parité, cette fois-ci dans l’entrepreneuriat.

Je souhaite apporter aux membres de mon antenne mon dynamisme, du soutien, de l’écoute et de la sororité. Et si je peux aussi apporter mon expertise et mes expériences, c’est encore mieux !

 

Quels mots souhaites-tu adresser aux femmes qui se lancent comme entrepreneures ?

 

Ne restez pas seules et entourez-vous en rejoignant des réseaux : vous y trouverez de la motivation, du partage et de l’entraide.

Osez, mesdames, soyez audacieuses et visez grand !


Contacter et suivre Céline Roegiers


Un portrait rédigé par Marie-Hélène Dos Santos
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris

Découvrir d'autres portraits

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

Voir ce portrait
 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

Voir ce portrait
 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

Voir ce portrait
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris