Pays-de-la-Loire
Carole Rapin
Fondatrice de Porteur 2 Projets, Nantes

Osez et passez à l’action ! Tout est possible !

Portrait complet de Carole Rapin

  Pays-de-la-Loire
Carole Rapin
Fondatrice de Porteur 2 ProjetsNantes

Osez et passez à l’action ! Tout est possible !

Avec Porteur 2 Projets, Carole Rapin accompagne les femmes vers un projet entrepreneurial à leur image

 

 

Un souffle d’optimisme et d’enthousiasme sans limites ! C’est ce qui se dégage de l’échange avec Carole Rapin, entrepreneure passionnée et passionnante au parcours atypique. Carole est une femme qui aime relever des défis ! Ses 37 jours de participation à Koh-Lanta en 2008 en sont la preuve. Elle a transposé les leçons tirées de cette aventure à l’entrepreneuriat.

Entrepreneure aux multiples compétences, elle accompagne aujourd’hui les femmes dans la création et le développement d’un projet qui leur ressemble. Elle intervient sur toute la France, en Suisse et en Belgique, mais son ancrage géographique est sur le territoire de Montaigu en Vendée et dans le sud de la Loire-Atlantique.

 

 

Quelles sont les étapes qui ont marqué votre parcours professionnel ?

 

J’ai créé ma première activité indépendante à 21 ans dès ma sortie de Sciences Po Paris avec une entreprise de rédaction de revues de presse.

Après ce projet, avorté dans l’œuf au bout d’un an, j’ai été salariée dans les ressources humaines, l’organisation du travail et le management, dont 13 ans en tant que consultante. J’ai développé en parallèle une activité indépendante en tant que créatrice de bijoux Métier d’Art. Une véritable bulle de liberté d’expression !

Puis j’ai porté un projet de création de boutique en partant de zéro.

 

Cette boutique, c’était un challenge entrepreneurial de taille à relever ?

 

En effet ! J’ai créé une boutique de mode indépendante dans une rue peu passante d’une petite commune de 3000 habitant·es !

C’était un très gros projet entrepreneurial avec des enjeux financiers : les investissements de démarrage, les charges fixes récurrentes, la gestion du stock, etc. Je n’avais jamais travaillé dans ce domaine : un vrai défi à relever ! J’ai tout appris sur le métier de commerçante et du prêt-à-porter avec cette expérience.

 

Comment avez-vous réussi à contrer les difficultés ?

 

Au lancement, je me suis appuyée sur des ressources ponctuelles pour débloquer certains points. Puis j’ai eu recours à un consultant externe pour un audit après 3 ans d’activité.

C’était une évidence pour moi de solliciter un regard extérieur. L’année suivante, j’ai eu 20 % de croissance sur mon chiffre d’affaires ! J’ai aussi bénéficié de subventions de la région Pays de la Loire. Et le soutien indéfectible de ma famille dans les moments difficiles m’a beaucoup aidée évidemment !

J’ai adoré ce métier, mais au bout de quelques années, j’avais exploité toutes les libertés que je pouvais explorer. J’ai finalement vendu cette boutique en 2019 et j’ai voulu mettre au service des femmes entrepreneures les leçons tirées de mes erreurs et de mes apprentissages .

 

 

C’est ainsi qu’est né Porteur 2 Projets ?

 

Exactement !

C’est le prolongement naturel et la synthèse de mon parcours professionnel. Je suis revenue au conseil en tant qu’indépendante. Dans le nom Porteur 2 Projets, le 2 renvoie au lien à l’autre qui est mon moteur : l’humain reste au centre de mon approche. J’ai commencé par accompagner les commerces de proximité, puis je me suis spécialisée auprès des femmes qui entreprennent, majoritairement des profils neuro-atypiques. Aujourd’hui, j’exerce deux activités avec Porteur 2 Projets :

● l’accompagnement des femmes dans la création et/ou le développement de leur projet
entrepreneurial ;
● l’accompagnement des TPE dans l’organisation du travail, les ressources humaines et le management.

 

Quelles sont vos forces en tant qu’entrepreneure ?

 

Mon premier super pouvoir : mon radar à incohérences et paradoxes ! Je les détecte chez les personnes que j’accompagne et cela permet de débloquer et de fluidifier les choses. Et je dirais que ma deuxième force est l’art du questionnement. Grâce à une écoute active, je fais progresser mes clientes.

Nous co-construisons ensemble les solutions pour avancer.

 

Vous faites partie de l’antenne de Femmes des Territoires de Montaigu : que vous apporte cette participation aux réseaux d’entrepreneures locaux ?

 

J’aime beaucoup le réseau Femmes des Territoires pour son esprit d’entraide. Les temps de networking sont propices aux échanges avec d’autres entrepreneures. Les temps d’ateliers me permettent de contribuer, soit par ma présence, soit par de l’animation.

 

Qui donne reçoit !

 

C’est sur ce principe que le réseau fonctionne. J’apprécie aussi beaucoup l’ancrage local dans mon territoire qui est très dynamique.

 

 

Quels sont les atouts de votre territoire en termes d’entrepreneuriat ?

 

Nous avons la chance de disposer de plusieurs réseaux actifs en Loire-Atlantique et en Vendée. Durant mon parcours, j’ai bénéficié de partenariats qui m’ont soutenue en Vendée (Initiative Vendée Bocage, Terres de Montaigu, Mairie de Rocheservière).

Plus récemment, j’ai intégré dans le 44 Nanow dont je partage les valeurs. C’est une association qui accompagne les femmes tout au long de leur vie active en Pays de la Loire, dès leur plus jeune âge. En Loire-Atlantique, il y a une grosse offre de réseaux de toutes sortes, notamment business. Je trouve intéressant de les rencontrer, de tester et de choisir ceux qui nous correspondent le mieux.

C’est un territoire attractif dont le tissu économique est riche avec une dynamique démographique également. Il existe un véritable écosystème d’incubateurs et de pépinières, favorables au développement de l’entrepreneuriat.

 

Accompagner les femmes dans leur projet entrepreneurial, c’est votre quotidien. Auriez-vous quelques conseils à donner à celles qui se lancent dans l’aventure ?

 

Je rencontre beaucoup de femmes qui se mettent des barrières. Elles souffrent d’un manque de confiance en elles et de légitimité… le terrible syndrome de l’imposteur. Elles ont peur du regard des autres et elles supportent une lourde charge mentale.

Mon conseil ? Travailler leur mindset ! C’est ce que je fais avecPorteur 2 Projets. Je les accompagne pour :
● se recentrer sur leurs besoins profonds et ce qui les anime fondamentalement ;
● élaborer finement leur projet, quelle que soit son ambition, avec une posture entrepreneuriale
(proposition de valeur, positionnement, modèle économique) ;
● définir leur propre cadre sécurisé, c’est-à-dire prendre la mesure précise des pertes acceptables pour
elles ;
● se mettre en action petit pas par petit pas.

 

Mon message à celles qui souhaitent entreprendre : Osez et passez à l’action ! Tout est possible !

 

Un portrait réalisé avec le soutien de Bpifrance, Région Pays de la Loire et Préfet de la région Pays de la Loire


Contacter et suivre Carole Rapin


Un portrait rédigé par Marie Hélène Dos Santos
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris

Découvrir d'autres portraits

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

Voir ce portrait
 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

Voir ce portrait
 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

Voir ce portrait
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris