Bretagne
Morgane Le Moelle
coach de vie, hypnothérapeute et formatrice en PNL Colore ta vie, Lorient

Finalement, la meilleure manière d’aider l’autre, c’est de l’inspirer, par l’exemple. 

Portrait complet de Morgane Le Moelle

  Bretagne
Morgane Le Moelle
coach de vie, hypnothérapeute et formatrice en PNL Colore ta vieLorient

Finalement, la meilleure manière d’aider l’autre, c’est de l’inspirer, par l’exemple. 

Quel est votre parcours professionnel et pourquoi avoir choisi d’adhérer au réseau « Femmes de Bretagne » ?

Chimiste de formation, j’ai mis du temps à trouver ma voie. Après avoir exercé toutes sortes de métiers (peintre en bâtiment, crêpière…), j’avais à cœur de trouver du sens à mon existence. Chemin faisant, j’ai suivi des formations à titre personnel dans les domaines qui m’attiraient particulièrement ; c’est ainsi que j’ai découvert la PNL, l’hypnose et l’ennéagramme, autant d’outils qui peuvent être utilisés au profit de l’autre, pour lui apporter équilibre et bien-être.

En novembre 2015, j’ai lancé mon activité de coach de vie, hypnothérapeute et formatrice en PNL. Dès le démarrage, je me suis tournée vers des réseaux comme Femmes de Bretagne, Entreprendre au féminin ou encore Networking Morbihan. Le réseau Femmes de Bretagne m’a tout de suite séduite par ses valeurs de solidarité, de partage et d’ouverture. Grâce à lui, j’ai pu élargir mon propre réseau et rencontrer d’autres femmes entrepreneurs dans un cadre chaleureux et bienveillant, d’autant que parmi les adhérentes, de nombreuses femmes exercent dans des domaines liés au bien-être et au développement personnel.

 

Vous êtes partie à Saint-Jacques de Compostelle en juillet dernier. D’où vous est venue cette envie ?

« Un jour, j’irai à Saint-Jacques de Compostelle en partant de chez moi. »

Cette petite phrase était ancrée en moi depuis toujours, mais il y a trois ans, elle devenue de plus en plus présente, et j’ai finalement décidé de me lancer en juillet 2019.

Ainsi je suis partie seule et à pied depuis le Morbihan jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle : Plus de 2100 km en un peu moins de trois mois, cette aventure s’est révélée « aussi riche en enseignements que génératrice de bien-être », raconte avec un large sourire cette jeune femme qui dit n’avoir pourtant jamais été « une marcheuse ».

Je me suis nourrie de cette aventure solitaire pour m’ouvrir encore plus aux autres et partager mes prises de conscience, somme toute, universelles. « Les expériences varient mais elles visent toutes une même quête de sens. »

Et c’est naturellement que j’ai choisi de partager mon aventure sur les réseaux sociaux afin d’inviter chacun à entrer dans cette connaissance de soi qui mène à plus d’épanouissement et de bonheur.

Qu’est-ce que ce voyage a changé pour vous ? Avez-vous de nouveaux projets ?

Alors qu’au départ, mon désir de partir à Compostelle était motivé par un besoin de solitude, je me suis rendu compte qu’il s’agissait, in fine, de faire partager aux autres cette découverte de soi, et de montrer que plus on apprend à se connaître soi-même et plus on s’ouvre aux autres et on s’autorise à vivre. Finalement, la meilleure manière d’aider l’autre, c’est de l’inspirer, par l’exemple.

Si l’on arrive à dépasser nos peurs et aller au bout de nos désirs profonds, la vie apporte bien plus qu’on ne peut l’imaginer. Tout est question d’audace et de confiance en la vie.

Je m’emploie à enseigner ces valeurs à travers mon propre exemple, que ce soit dans le cadre de mon activité professionnelle ou en animant des conférences comme celle organisée par Femmes de Bretagne à Vannes le 30 janvier dernier. Et devant l’engouement provoqué sur les réseaux sociaux par le récit de mes aventures (plus de 4000 personnes m’ont suivie et parmi elles, Nathalie Faure du réseau Femmes de Bretagne qui m’a encouragée à animer des conférences sur cette expérience), de nouvelles envies se sont fait jour : un projet de livre qui devrait paraître prochainement, puis un nouveau voyage début avril. Je prévois en effet de partir seule et à vélo à travers l’Europe, depuis chez moi, dans le Morbihan jusqu’à Delphes en Grèce où était inscrite la devise « Connais-toi toi-même » sur le frontispice du temple d’Apollon. Je serai bien entendu présente sur les réseaux sociaux et j’ai mis en place une cagnotte Leetchi pour m’aider à financer mon voyage et pourquoi pas, trouver des sponsors.   YouTube : Morgane Le Moelle  


Contacter et suivre Morgane Le Moelle


Photo-Femmes-Des-Territoires-
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris

Découvrir d'autres témoignages

 Hauts-de-France

Aurélie Vansteene

Fondatrice de Session Malt

Rosult

Je fais rimer confinement et développement

 Pays-de-la-Loire

Frédérique Godet

Autrice de Mes règles à moi !

L'aiguillon-sur-vie

Expliquer les premières règles peut être, pour certains, père comme mère, ou adulte référent, un moment délicat.

Photo-Carlie-COPOL
 Guadeloupe

Carlie COPOL

Fondatrice de My Otantik Travel

Pointe à Pitre

Il n'y a pas d'échec, tout est expérience.

 Hauts-de-France

Aurélie Vansteene

Fondatrice de Session Malt

Rosult

Je fais rimer confinement et développement

Voir ce témoignage
 Pays-de-la-Loire

Frédérique Godet

Autrice de Mes règles à moi !

L'aiguillon-sur-vie

Expliquer les premières règles peut être, pour certains, père comme mère, ou adulte référent, un moment délicat.

Voir ce témoignage
Photo-Carlie-COPOL
 Guadeloupe

Carlie COPOL

Fondatrice de My Otantik Travel

Pointe à Pitre

Il n'y a pas d'échec, tout est expérience.

Voir ce témoignage
Photo-Femmes-Des-Territoires-
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris